Sébastien Gendron

 Accueil / Auteurs / 2018
Biographie

Bordelais d'origine, Sébastien Gendron est réalisateur de courts métrages, de produits pour la télévision, et travaille aussi pour la communication audiovisuelle des entreprises.

Il publie son premier roman, La jeune fille et le cachalot en 2003. Il a depuis écrit une dizaine de romans, dont un Poulpe, Mort à Denise.

En parallèle, il collabore à des revues comme chroniqueur, publie des romans pour la jeunesse et écrit des feuilletons littéraires.

En ces temps troublés et moroses, la lecture de son dernier roman Révolution devrait être obligatoire.

 

Romans

  • La Jeune Fille et le Cachalot
    Cylibris (2003).
  • Mes amis mortels
    Toucan Noir (2008).
  • Le Tri sélectif des ordures
    Bernard Pascuito Éditeur (2008).
  • Mort à Denise
    Baleine/Le Poulpe (2010).
  • Taxi, take off & landing
    Baleine (2010).
  • Quelque chose pour le week-end
    Baleine (2011).
  • Road tripes
    Albin Michel (2013).
  • La Revalorisation des déchets
    Albin Michel (2015).
  • My way
    Toucan Noir (2015).
  • Révolution
    Albin Michel (2017).


  • Jeunesse

  • L’Homme à la voiture bleue
    Syros (2014).
  • Sur la route d'Indianapolis
    Magnard Jeunesse (2016).

  • Revue de presse
    Révolution

    « Révolution relève ainsi de l’exutoire. On prend plaisir à voir quelques abrutis subir violemment les coups du sort, on se réjouit de scènes complètement échevelées – mention spéciale à la poursuite de Pandora par la population en colère – et l’on se prend même à rire. Le rire aussi comme politesse du désespoir, car derrière la fable déjantée, Sébastien Gendron laisse poindre un certain pessimisme que viennent appuyer les discours qu’ils prête à certains personnages ou l’attitude d’autres. Alors voilà, on s’amuse à la lecture de ce roman ; il fait du bien, mais il laisse aussi un petit arrière-goût amer qui lui permet de ne pas être qu’un simple divertissement  »

    Yan Lespoux (Encore du noir)


    « si vous en avez votre claque des débats à la con, si vous avez déjà la nausée à l’idée de ce qui nous attend cette année, si la coupe est pleine, si vous avez encore la force de râler, de gueuler de vous indigner. Et si vous voulez le faire sans pleurnicher mais avec une énergie jouissive et communicative, alors oui, ce roman est pour vous. Ajoutez à cette rage, la description sans pitié mais extrêmement lucide du monde du travail, de l’humour (noir l’humour), une fantaisie débridée et des scènes de bravoure beaucoup plus maîtrisées qu’il n’y paraît et je n’ai plus qu’une chose à dire : Merci monsieur Gendron, ce roman fait un bien fou.  »

    Jean-Marc Laherrère (Actu du noir)

     

    Liens

  • L’auteur sur Révolution.
  •   Liste d'auteurs