Sébastien Rutés

 Accueil / Auteurs / 2018
Biographie

Sébastien Rutés est maître de conférence en littérature latino-américaine, il a publié des nombreuses études sur le roman policier latino-américain. Il est l’auteur d’une thèse de doctorat sur l’œuvre du romancier mexicain Paco Ignacio Taibo II publiée en 2010 : : Lénine à Disneyland, une étude de l’œuvre de Paco Ignacio Taibo II (L’Atinoir).

De 2004 à 2008 il a dirigé la revue espagnole Gangsterera, consacrée au genre policier. Egalement auteur de fiction, il a publié plusieurs nouvelles et cinq romans, dont Monarques, commencé à quatre mains avec son ami, le mexicain Juan Hernandez Luna, décédé avant la fin de l’écriture du roman.
Bibliographie

  • Le linceul du vieux monde
    L’Atinoir (2008)
  • La loi de l’Ouest
    L’Atinoir (2009)
  • Lénine à Disneyland, une étude littéraire sur l'œuvre de Paco Ignacio Taibo II
    L’Atinoir (2010)
  • Mélancolie des corbeaux
    Actes Sud (2011)
  • Monarques (à quatre mains avec Juan Hernandez Luna)
    Albin Michel (2015)
  • La vespasienne
    Albin Michel (2018)
  • Revue de presse
    La loi de l’ouest

    « Si vous êtes fana de westerns[…] précipitez vous. Parce que c’est une belle parabole qui montre, fort intelligemment, où sont nos territoires hostiles, et qui, aujourd’hui, se trouve dans la peau, des indiens massacrés, des texans résistants d’Alamo, ou des justiciers combattant les puissants. […]. Parce que vous allez dévorer le roman sourire aux lèvres en vous remémorant tel ou tel moment d’anthologie de vos films préférés. Parce qu’une fois le roman refermé, vous allez vous précipiter sur vos DVD … »

    Jean-Marc Laherrère (sur actu du noir).


    Monarques

    « Monarques n’aurait pu être qu’un exercice de style, qu’un jeu littéraire entre deux amis écrivains, mais les talents mêlés de Rutés et Hernández Luna en on fait une pépite, un récit plein de grâce et de vigueur qui se révèle aussi exaltant que poignant. D’autant plus poignant que commencé à quatre mains et achevé à deux après la mort de Juan Hernández Luna, il apparaît à la lumière de cette disparition comme une bien belle ode à l’amitié et à l’immortalité que nous confèrent nos œuvres, nos actes et nos amours. »

    Yan Lespoux (sur encore du noir).


    La vespasienne

    « Sébastien Rutés offre un cinquième roman irrévérencieux, qui met en scène un personnage voyeur obsédé par les besoins naturels d'une part et l'élévation de l'esprit par la poésie de l'autre. Une histoire originale, écrite sobrement, ce qui renforce son côté absurde. »

    Janie Gosselin (La presse).


    Liens

      Liste d'auteurs